Traitements au laser

 

Les lasers sont utilisés en médecine depuis fort longtemps, si tant est que l'on puisse parler ainsi d'une technologie qui fête en 2010 son 50ème anniversaire.

La raison en est la suivante : il s'agit de transporter de l'énergie sous forme lumineuse, en ayant la capacité de la délivrer dans une zone précise, en obtenant l'effet voulu grâce à la sélectivité du laser.

En effet, en choisissant l'appareil voulu, on peut décider que l'énergie aura plutôt un effet de vaporisation des tissus ( laser CO2 ), un effet de petite explosion de la cible ( laser Q Switché ), un effet de coagulation des vaisseaux : laser colorant pulsé pour les artères et NdYag pour les veines, un effet de dissolution de la graisse ( laser diode en mode endo ), un effet de chauffe du bulbe du poil ( laser Alexandrite, diode exo et NdYag ).

Cette spécificité permet de traiter une cible de façon efficace, en lui transmettant une énergie intense, sans abîmer les structures avoisinantes. C'est toute la différence avec d'autres technologies comme les ultrasons, les lampes flash ( lumière intense pulsée ), la radio fréquence, et autres...

Le CEMIF dispose en ses locaux des lasers suivants :

Laser Alexandrite ( Gentlelase de Candela ) pour l'épilation des peaux de phototype I à III-IV

Laser NdYag ( GentleYag de Candela ) pour l'épilation des phototypes IV à VI et le traitement des varicosités des membres inférieurs

Laser Qswitché NdYag et KTP ( Medlite de Hoya Conbio ), pour le détatouage et la prise en charge des taches cutanées.

Laser colorant pulsé (V beam Aesthetica de Candela ) pour le traitement des vaisseaux rouges du visage et des cicatrices et vergetures rouges Laser diode 980 nm ( Pharaon d'Osiris) pour le traitement des amas graisseux.

Laser CO2 fractionné ou classique ( Quadralase de Candela ) pour le traitement des vergetures et cicatrices, ainsi que le rajeunissement cutané.

Avec ces armes, le champ entier de la médecine esthétique moderne peut être parcouru !